Brigitte Fossey à Versailles

Le vendredi 16 mars prochain à l’Hôtel de ville, Brigitte Fossey fera revivre Augusta Holmès une compositrice versaillaise qui tint salon à Versailles sous le Second Empire et la Troisième République.

Brigitte-Fossey pf

Accompagné des artistes lyriques Natacha Hummel et Lauriane Vidal, et du pianiste Nicolas Dross, le metteur en scène et comédien versaillais Alexandre Laval, 28 ans, lira les lettres des admirateurs d’Augusta Holmès (1847-1903) que furent Alfred de Vigny, Camille Saint-Saëns, Franz Liszt et bien d’autres… Il explique comment il a découvert son œuvre, qui lui a inspiré l’écriture du texte de ce spectacle porté par la passion et l’amitié de jeunes artistes. Accompagné des artistes lyriques Natacha Hummel et Lauriane Vidal, et du pianiste Nicolas Dross, le metteur en scène et comédien versaillais Alexandre Laval, 28 ans, lira les lettres des admirateurs d’Augusta Holmès (1847-1903) que furent Alfred de Vigny, Camille Saint-Saëns, Franz Liszt et bien d’autres… Il explique comment il a découvert son œuvre, qui lui a inspiré l’écriture du texte de ce spectacle porté par la passion et l’amitié de jeunes artistes.

D.90.3.1_HD
Portrait d’Augusta Holmès – Gustave Jacquet (1846-1909) – Huile sur toile – daté et signé
« G. Jacquet 1873 » – copyright « Ville de Versailles – Musée Lambinet »

Alexandre Laval : « Augusta Holmès… Il y a quelques mois encore, ce nom ne m’évoquait qu’une longue silhouette de dame en noire, blonde « Barbara du XIXe siècle » surgissant d’un imposant portrait croisé à l’étage du musée Lambinet, lors d’une exposition consacrée aux femmes artistes de l’entourage de la comédienne Julia Bartet.
Depuis novembre dernier ce nom a pris corps, musique et mots, grâce à l’appel de deux jeunes et talentueuses cantatrices :Natacha Hummel et Lauriane Vidal. Je connaissais Natacha depuis ma formation de comédien au conservatoire de Versailles, lorsque nous avions partagé la scène du théâtre Montansier pour une représentation de Carmen. Désormais mezzo-soprano accomplie, elle venait de dédier un récital aux femmes compositrices avec la soprano Lauriane Vidal. Frappées par la beauté et la virtuosité des œuvres d’Augusta Holmès, qui écrivait elle-même paroles et musique, cela faisait plus d’un an que les deux chanteuses exhumaient ses partitions endormies, à l’aide d’un jeune pianiste prometteur du conservatoire de Paris, Nicolas Dross. D’un éventail de deux cents mélodies, ils composèrent un programme qu’ils souhaitaient faire découvrir au plus grand nombre. Mais pas lors d’un récital « classique ». Non, la personnalité flamboyante d’Augusta Holmès, fille d’immigrés irlandais installés à Versailles en 1855, chef d’un orchestre de 900 musiciens à l’exposition universelle de 1889, méritait de renaître sur scène.
Séduite par ce projet, l’actrice Brigitte Fossey, qui avait incarné l’impétueuse Dominique des Gens de Mogador, accepta de lire la correspondance d’Augusta à la demande des deux jeunes chanteuses. C’est alors qu’elles me firent confiance pour mettre en scène ce concert-lecture, en me prêtant les documents pour nourrir mon imaginaire. Comme Saint-Saëns, Liszt et Massenet en leur temps, je tombai sous le charme de la belle Augusta et me passionnai pour son parcours hors normes d’auteur-compositeur, sacrifiant sa vie à son art dans une société corsetée, où faire de la musique s’accordait au masculin. Aucune rencontre artistique n’est le fruit du hasard : ayant consacré mes créations théâtrales aux femmes de l’histoire comme le peintre Elisabeth Vigée Le Brun au Grand Palais, je venais d’adapter sur scène les mémoires de Manon Roland pour l’exposition «Amazones de la Révolution » du musée Lambinet. Inspiré par ce travail, j’écrivis « les mémoires d’Augusta Holmès », grâce à la lecture de sa correspondance et de sa biographie. Ce fut un grand honneur d’apprendre que Brigitte Fossey allait faire vivre ce texte sur scène, et un immense plaisir de découvrir sa générosité lors des répétitions, apportant son expérience et sa bienveillance au projet de jeunes artistes. Augusta Holmès, dont l’opéra inédit « La Belle au bois dormant »sommeille dans les archives de la bibliothèque municipale de Versailles, aimait les contes de fées, et cette aventure humaine en est un.
Grâce au soutien de l’association « Musiques à Versailles » et de son vice-président Hugues Tenenbaum, nous serons heureux de faire découvrir prochainement la vie passionnante d’Augusta Holmès, lors d’une soirée littéraire et musicale digne des salons romantiques, lorsque Marcel Proust et Sarah Bernhardt s’enivraient de ses mélodies chez le comte de Montesquiou, avenue de Paris.
Reposant au cimetière Saint-Louis, sous le regard attendrie d’une muse à la lyre de pierre, il est naturel qu’Augusta soit célébrée à Versailles, sa ville de cœur, qu’elle aimait parcourir à la nuit tombée avec ses amis artistes, chantant au clair de lune en rêvant d’égaler Wagner près de la pièce d’eau des Suisses, après un récital dans son hôtel de la rue de l’Orangerie :« Toute mon enfance et une première partie de ma jeunesse se sont passées à Versailles, que j’adore pour sa majesté, pour l’incomparable silence de ses jardins de rêve, pour l’hospitalité qu’il accorde aux fantaisies des poètes… Enfin, si je ne suis pas née à Versailles, je lui dois du moins les jours les plus ensoleillés de mon existence. C’est beaucoup, ne trouvez-vous pas ? » Certes, Mlle Augusta, et c’est le moindre des hommages que nous puissions vous rendre ».
A L
Au salon d’Augusta Holmès :Œuvres d’Augusta Holmès (mélodies inédites) et de C. Saint-Saëns, J. Massenet, F. Liszt et C. Franck Texte d’Alexandre Laval et extraits de la correspondance d’Augusta Holmès

Alexandre Laval - © Studio Julke
Alexandre Laval (comédien)

591572e6b4478
Lauriane Vidal (soprano)

58c0665f42107
Natacha Hummel (mezzo-soprano)

Dross

Nicolas Dross (pianiste)

Avec Brigitte Fossey, Natacha Hummel (mezzo-soprano), Lauriane Vidal (soprano), Alexandre Laval (comédien) et Nicolas Dross (pianiste)
Vendredi 16 mars 2018 à 20h30 dans les salons de l’Hôtel de Ville,4 avenue de Paris – 78000 Versailles
Renseignements et réservations auprès de « Musiques à Versailles » :06 65 23 90 70  –  reservations@musiquesaversailles.com

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s