Rencontre avec Qing, versaillaise et guide interprète chinoise

Chaque jour, le Château voit défiler bon nombre de groupes de touristes venant de l’étranger, parmi lesquels beaucoup de chinois. Que connaissent-ils de Versailles exactement ? Versailles+ a rencontré une guide interprète pour nous éclairer sur le sujet

IMG_7335

Originaire de Beijing (Pékin), Qing (NDRL : prononcé Ching) a commencé ses études de langue, en Chine, avec l’obtention d’une maîtrise d’allemand pour être enseignante. Cependant, elle ne poursuit pas dans cette voie puisqu’elle rencontre Fabien, son mari, et le suit en France. Elle s’inscrit alors à la Sorbonne, y suit des cours de français intensifs, poursuit son cursus par une licence d’histoire et le conclut par un diplôme de guideinterprète. Depuis 12 ans, les tour-opérateurs la sollicitent pour accompagner les groupes de touristes chinois au Louvre et au Château de Versailles principalement. « Ils restent seulement deux jours en région parisienne. » précise t elle. Les créneaux de visites sont donc chronométrés. À Versailles, Qing les accueille et les guide dans les Grands appartements et la Galerie des Glaces. Entre leur arrivée et leur départ, ils ont deux heures, pas plus ! Pas le temps de
se balader dans les jardins royaux ou de découvrir la cité. « Pour ceux qui ont un peu plus de temps, mais ils ne sont pas nombreux, ils peuvent aller jusqu’aux halles notamment le dimanche. Les Chinois apprécient beaucoup les marchés alimentaires. » nous explique Qing. Les touristes chinois viennent essentiellement en groupe. « Les rares individuels, s’ils sont curieux, vont surtout vers la rue de Satory » constate Qing. C’est pourquoi elle se fixe un objectif : « Comme cela se fait pour les Coréens, j’aimerais développer un réseau pour les chinois qui ne sont pas en groupe et qui disposent de plus de temps. Je veux leur faire visiter la ville et leur expliquer sa conception et son évolution, leur montrer les artisans d’art des quartiers Saint Louis et Notre Dame, les inciter à rester dormir sur place et leur faire déguster des plats typiquement français. J’en ai déjà accueilli quelques uns grâce à mes
contacts en Chine. » Cependant, il n’est pas si facile de les convaincre, car pour eux, Versailles c’est principalement, voire uniquement, le Château ! « Pourtant, la ville est si riche de monuments comme la Salle du Jeu de Paume, la Bibliothèque, le Potager du Roi, qui sont directement liés à l’Histoire de France. » Depuis quelques années, un réseau de commerces tenus par des Chinois, à l’attention de leurs compatriotes qui viennent en groupe, se développe à Versailles. Ainsi, un restaurant et un duty free se sont ouverts à l’angle de la rue Hoche et de l’avenue de Saint Cloud. Sans oublier, un maroquinier de la rue de la Paroisse qui accueille les groupes à l’issue de leur déjeuner dans un restaurant asiatique de la rue Sainte Geneviève. Alors, Versailles sera t elle bientôt la destination française préférée des Chinois ? A suivre…

Sophie Maurice

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s