Jardin : Pourquoi la taille et la nature font bon ménage

 

rgrfg

La taille est à la nature ceque l’éducation est aux humains : si elle n’est pas indispensable à priori, elle est utile voire nécessaire pour améliorer la floraison ou la fructification.

par Thibault Garreau de Labarre

Il ne faut pas se laisser impressionner par la dimension des arbustes, des arbres fruitiers ou encore des rosiers, pour recourir soi-même à un exercice qui pourra s’améliorer d’année en année. La haie réclame en général peu d’entretien, sinon de la tailler une à deux fois par an.

La taille d’une haie.
La haie est composée d’arbustes dont la croissance s’active deux fois dans l’année, au printemps et à la fin de l’été. Vous attendrez la fin de ces périodes de croissance pour intervenir, vous maintiendrez ainsi le plus longtemps possible la forme que vous leur avez donnée. On peut tailler en avril-mai et en septembre-octobre. Mais attention, rien ne vous contraint à respecter scrupuleusement ces périodes, car les haies peuvent être taillées plus régulièrement, cela réclamera seulement un peu plus de travail. En ce qui concerne les haies fleuries, attendez la fin de la floraison avant de tailler. Bien tailler une haie est la garantie d’un bon entretien au fil des ans, de garder une épaisseur suffisante pour se cacher et d’optimiser la croissance. Il faut que la base soit plus large que la cime. Cela permet de donner de la lumière à l’ensemble des arbustes qui la composent. Utiliser un taille-haie électrique ou thermique pour les haies de plus de cinq mètres de haut apporte plus de précision et surtout un plus grand confort. L’utilisation d’un coupe-branche est nécessaire pour les plus grosses branches. La cisaille permet d’être plus précis, surtout pour les haies basses.
La taille des hortensias.

L’hortensia est un magnifique arbuste à fleurs dont la taille permet d’améliorer la floraison et la bonne santé de la plante. C’est un geste facile à exécuter mais quelques règles sont à respecter. Deux périodes sont importantes : l’automne et la fin de l’hiver. Dès l’automne, vous pourrez commencer par supprimer le bois mort et les fleurs fanées. En effet, à la fin de la floraison, il est inutile de conserver les fleurs fanées mais il est encore trop tôt pour couper franchement l’hortensia. L’hiver peut être froid et si vous coupez trop votre hortensia avant l’hiver, il pourrait souffrir des périodes de gelées. On coupe les tiges en-dessous 3 à 4 bourgeons en lui donnant une forme arrondie de préférence.

La taille des arbres fruitiers :
Si la taille n’a rien de naturel et si les arbres peuvent s’en passer pour se développer normalement, elle présente l’avantage de redonner de la vigueur aux végétaux et d’en améliorer la fructification. Elle permet d’obtenir un meilleur rendement d’une année sur l’autre et favorise le bon développement des arbres. Notez qu’en hiver, c’est aussi le moment de supprimer les mousses, les lichens et les vieilles écorces qui sont de véritables nids à parasites et à maladies.
Taille des rosiers :
Il faut s’intéresser aux rosiers lorsqu’ils sont en période de repos végétatif. Mais il convient aussi d’éviter les gelées qui pourraient altérer le bon développement. C’est pourquoi la meilleure période se situe à la fin de l’hiver, lorsque les rosiers sont encore au repos et les fortes gelées derrière nous. La taille permet de leur donner plus de vigueur. Elle est nécessaire au bon développement et à la floraison des arbustes. On privilégie donc une sélection des branches les plus vigoureuses pour favoriser la croissance du jeune bois.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s