Les Versaillais sont généreux

Par Guillaume Pahlawan

En novembre 2016, le réseau Recherche & Solidarité a publié une étude réalisée par Cécile BAZIN, Marie DUROS et Jacques MALET selon laquelle les dons des Français se situaient entre 4,4 et 4,6 millliards d’euros en 2015, soit 4% de plus que l’année précédente, un résultat très encourageant en ces temps de morosité économique.

Les Versaillais sont genereux pour versailles plus

Les Versaillais sont genereux pour versailles plus

Dans les Yvelines, les dons ont augmentés de 6,3% entre 2014 et 2015. La hausse générale du montant des dons peut s’expliquer selon plusieurs facteurs: la digitalisation croissante des dons, la voie numérique facilitant les échanges, l’émergence des plateformes de financement participatif, appelées aussi crowdfunding, la multiplication des acteurs d’intérêt général faisant appel à la collecte de dons (établissements d’enseignement supérieur, musées, hopitaux…) mais aussi les nombreuses catastrophes naturelles qui ont eu lieu, suscitant des élans de solidarité.

Cette générosité profite particulièrement à l’environement ( +12%) et à la recherche médicale (+6%). Les dons aux partis politiques baissent eux de 14%.

Une majorité de seniors parmi les donateurs, un plus grand effort de la part les jeunes

Ce sont toujours les plus de 70 ans qui donnent le plus, représentant 31,3% des donateurs. Compte tenu de leur revenus plus faibles, les moins de 30 ans ne représentent que 4% des donateurs. Cependant, ce sont eux qui font le plus d’efforts: si l’on compare ce qu’ils donnent par rapport à ce qu’ils gagnent, on constate qu’ils donnent 1,40% de leur revenus, pour une moyenne générale de 1,1%. Cette augmentation va de pair avec l’engagement grandissant des jeunes ces dernières années, dans des associations et projets collectifs de tous ordres.

Versailles en tête du palmarès

Pour la première fois, un palmarès des villes les plus généreuses a été publié, et Versailles arrive en tête. Elle est suivie par Neuilly-sur-Seine, Strasbourg et Paris. Ce classement prend en compte trois critères: le montant moyen annuel des dons, la densité des donateurs, soit le nombre de donateurs par rapport au nombre de contribuables imposables, et enfin l’effort de générosité, calculé à partir du rapport entre le montant moyen des dons déclarés et le revenu moyen du territoire.

Ce classement est bien sûr lié au niveau de richesse des villes, surtout si l’on ne prend en compte que le montant moyen des dons, Versailles se situe alors deuxième derrière Neuilly, suivie de Paris et Boulogne. Mais Versailles arrive première dans le classement selon la densité de donateurs, ce qui traduit une générosité collective, bien que ce soit aussi lié à l’homogénéité sociale de la ville. Enfin, Versailles est troisième du classement selon l’effort de générosité, c’est-à-dire selon le montant des dons par rapport au revenu, ce critère permettant de relativiser les différences de richesse selon les territoires.

Ainsi, la position de Versailles en tête du palmarès est lié au niveau de richesse de la ville mais peut témoigner aussi d’une tendance à la générosité de ses habitants.

magic_by_ennabird

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s