Apprenez les gestes qui sauvent !

Par Sophie Maurice

La campagne d’information et de formation aux premiers secours « Adoptons des gestes qui sauvent » a été lancée conjointement le 14 septembre par la Fédération des sapeurs-pompiers, la Croix-Rouge et la Protection civile. L’occasion pour Versailles+ de rencontrer Aurélie Musseau, directrice locale de l’urgence et du secourisme de la Croix-Rouge de Versailles.
Lors des attentats de 2015, les médias ont largement relayé la présence et le travail des secouristes bénévoles de la Croix-Rouge. Une équipe de l’unité de Versailles était d’ailleurs présente sur les lieux. Beaucoup de citoyens ont alors pris conscience qu’ils ne savaient pas quoi faire s’ils se retrouvaient confrontés à une situation d’urgence dans leur entourage proche ou sur la voie publique.
Versailles+ : Quel est le rôle des secouristes bénévoles de la Croix-Rouge ?
Aurélie Musseau : La Croix-Rouge en tant qu’auxiliaire des pouvoirs publics est présente sur tous les événements publics locaux ou nationaux via des postes de secours. Elle participe aux cellules d’écoute établies par une préfecture ou le ministère des Affaires étrangères lors de catastrophes ou attentats, aide à la surveillance des personnes âgées lors d’épisodes caniculaires et soutient des habitants sinistrés lors de catastrophes naturelles. Et notre unité accueille environ
400 personnes par an pour les former aux gestes qui sauvent.
V+ : Quelles formations de secourisme sont dispensées à l’unité locale de Versailles et à qui s’adressent-elles ?
AM : Nous assurons l’Initiation aux premiers secours (IPS), l’Initiation aux premiers secours pour les enfants et nourrissons (IPSEN) et la Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1). L’IPS dure environ deux heures, l’IPSEN quatre heures et le PSC1 une journée. Ces formations s’adressent à tous les citoyens. Nous ne formons pas en entreprise. L’IPS est aussi ouvert aux enfants à partir de 10 ans.
img_4766: L’IPS permet d’apprendre à donner l’alerte aux pompiers et au Samu, c’est capital. Les mots qui sauvent sont aussi important que les gestes. On apprend également à se mettre en sécurité pour être efficace, le massage cardiaque et à se servir d’un défibrillateur. N’oublions pas la surveillance nécessaire avant l’arrivée des secours. L’IPSEN est un IPS plus poussé qui s’adresse aux jeunes parents, grands-parents ou toute personne s’occupant d’un nourrisson ou d’enfants. Le PSC1 reprend les bases de l’IPS, comment agir sur les plaies, difficultés respiratoires, brûlures et initie à la réduction des risques (IRR). Chaque participant reçoit une attestation à l’issue de ces formations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s